Conseil municipal du 12 novembre 2018

Conseil municipal du 12 novembre 2018

Le procès verbal du conseil du 25 septembre est approuvé à l’unanimité

Afin d’assurer la sécurité des habitants de la route de Vouzon et de la route de la Marolle, il est proposé de prolonger l’éclairage de ces deux axes
Le coût de l’opération est d’environ 16.000 € HT
Il est proposé de demander la participation du département (DSR) à hauteur de 50%
Cette proposition est acceptée à l’unanimité

Il a été demandé l’installation d’un bac à sable dans la cour de l’école.
Le conseil municipal ne souhaite pas donner suite à cette demande par mesure d’hygiène.

Une nouvelle secrétaire de mairie remplacera Dominique Masseron à compter du 1er janvier prochain. Dans l’intervalle elle assure 14 heures par semaine en collaboration avec Md Masseron.
Il est nécessaire de procéder à l’ouverture d’un poste d’adjoint administratif principal.
Cette proposition est acceptée à l’unanimité

Mr le Maire indique que le nouveau régime indemnitaire et la mise en place du RIFSEEP ont reçu un avis favorable du centre départemental de gestion.
La mise en place se fera à compter du 1er janvier prochain.

Suite à la décision du CIGAC ne pas renouveler le contrat d’assurance statutaire, il est proposé d’adhérer au contrat groupe mis en place par le centre de gestion du Loir et Cher. Mr le Maire expose les modalités de ce contrat.
L’adhésion est approuvée à l’unanimité

Commission de contrôle des listes électorales. Il conviendra de compléter le tableau des propositions des délégués.

Il convient de procéder au choix de l’entreprise devant fournir et installer les luminaires de la route de Chaumont. Des trois offres reçues la mieux disante
est l’entreprise CITEOS pour un montant de 41.489.90 €HT.
Cette offre est acceptée à l’unanimité.

ENEDIS propose que nous instituions une redevance pour occupation provisoire du domaine public communal par les chantiers de travaux sur les ouvrages de distribution d’électricité.
Cette proposition est acceptée à l’unanimité.

D.Lombardi

 

Les commentaires sont clos.